Née en 1993, Sophie Deltombe vit et travaille à Paris. Issue de l’École des Beaux Arts de Bordeaux, elle valide son DNSEP en juin 2017.

Sophie Deltombe aime dire qu’elle est une spéculatrice. Mais au lieu d’actions et de titres, elle spécule sur des images, des idées et des affectivités. Puisant son inspiration dans le monde qui l’entoure - le système économique et social complexe du début du XXIème siècle - elle tente de mettre en lumière son rapport quotidien aux objets connectés.

Ses recherches interrogent l’hybridation entre physique et virtuel et la dissolution des frontières entre les sphères privées et publiques. Elle explore les dispositifs de contrôle, le travail, les procédés de fabrication, les modes de consommation et les compulsions comme autant de mondes sur lesquels elle spécule.

Dans les formes qu’elle produit se mêlent installations, vidéos et objets; basées sur la réappropriation des procédés de fabrication d’un produit ou d’un geste en vue d’une amélioration, d’une extension ou d’une augmentation. Détourner, déplacer ou inverser les valeurs d’un produit ou d’un geste lui permet une réappropriation des logiques qui ont guidés sa conception et sa fabrication. Il ne s’agit pas d’inverser les valeurs, de casser les codes ou de les renverser, mais de les déporter au-delà d’eux-mêmes, dans des contextes d’usage inhabituels qui en varient les effets.

À travers L’ANNEXE qu’elle créer et partage avec Laurie Mortreuil, elle programme des expositions, des performances, des discussions et des projections, une fois par mois depuis septembre 2017.

Avec le collectif AFTER AFFECT, qu’elle créer en aout 2017 avec Léna Peyrard, Jules Baudrillart et Nicolas Degrange, elle déploie une nouvelle vision de son travail autour des questions de communauté, de sentiment d’appartenance à un groupe et des outils symboliques dont l’individu dispose pour construire son identité. After Affect est un collectif ayant pour objet de fédérer et promouvoir l’activité artistique de ses membres par le biais d’expositions de groupe, de résidences artistiques et d’actions culturelles.